Lihons

le mardi 18 Mais 1915 Mais cher zami Je viens de recevoir votre lettre qui m'a bien fait plaisir de savoir de vonouvelle quand ta moi je me pour toujour bien que ma lettre voutrouve em bonne sante vautre carte qui etes tai dates du 15 Mais. Je lais recu le 18 Mais vau carte maite 3 1/2 pour alles sur le front les maime pour alle a Lyonc il faut ... 1/2 jour pour fair le par cour Ma Cher Marcelle je vou en veupas pour ca que vou maves pas ecri tou sejour mais vous recevrait des lettre est des carte que je vous est ecri mais vous jaite tro jeantille pour se brouilles avaic vous vous me demendes si jait beusoin de quelle que chose pour le moment je ne pas beusoin de rien. Je vous remairci bien Je voi que vous est trojeantil pour moi vous me demende que vous ment verait la cole de menthe mais pour le moment ma femme ma envoye une boutaile dalecole de methe pour le moment jean ne pas besoin Je vous remerci encore une fois Je fini ma carte en vous embrasse de tou mon coeur Je ne peu pas en metre plu lon Je remonte dans la tranche pour 8 jou Je vous recriret demen Vous donnere bien le bonjour pour moi a M et Mme Perrin. 2ème carte (merci à Jean-Louis Bouderlique) : le 16/5/15 Adressé à Mme Beringuier 88, route de Marseille Pont du Las Toulon Bien chère soeur, 2 mots pour te dire que je suis en bonne santé suis au repos pour 3 jours c'est peu mais il faut se contenter. Je n'ai pas le temps de t'écrire plus longuement, j'ai fait une longue lettre à maman tu la liras là-haut. Je languis toujours de savoir de Louis ou finiront ses voyages à travers les patelins. Bonjour aux parents amis et connaissances. Sans oublier les familles. en outre Maurel. Bonnes caresses à ta belle soeur Isabele. Mille caresses au gos. Reçois de ton frère qui t'aime ses meilleures caresses. Victor.

Loading Image